Le monde des accumulateurs rechargeables

.

Actuellement
7 Visiteurs
en ligne sur le site


Recherche dans ce site exclusivement
5021111
visiteurs depuis 1998
En vente dans la librairie
Couverture Livre initiation aux accus
Troisième édition
décembre 2007
Le livre 10€ - CDROM 6€50.
Pour l
GNU-LINUX
l'informatique libre


Vous avez aimé ce site,
Logo ni-cd.net Placez ce logo
dans vos liens.

Les BIENFAITEURS
du site   *

PILES et BATTERIES du WEB
ANSMANN
UNIROSS
MICROBATT
PILES et PLUS
ALL BATTERIES
RUE DES PILES
SANYO
LACROSSE Technologie
SAFT

  (*) : Ces sociétés soutiennent le site et y contribuent soit par envoi de matériel à tester, soit par soutient technique aux questions que je leur pose. Merci à eux.









La décharge des batteries au plomb
Texte écrit par Pierre-Jacques Poinot Chazel

Avec les accus au plomb, toutes les valeurs de référence (fin de charge et de décharge) sont des tensions. L'unité de base est l'élément dont on dit toujours que la tension est de 2V. La suite va nous montrer que c'est loin d'être suffisamment précis. Toutes les valeurs ci dessous même si elles ne sont pas exactement optimisées en fonction des marques peuvent être employées sans risque pour tous les accus au plomb étanche à électrolyte stabilisé qu'ils soient nommés VRLA ou AGM etc.... C'est également valable pour les batteries de démarrage à électrolyte liquide de type sans entretien.

Tension d'arrêt :


Tension en dessous de laquelle il ne faut jamais descendre sous peine d'endommager la batterie de façon irréversible : 1.6 à 1.9V. En gros, plus la décharge est lente moins il faut descendre bas. Tous les constructeurs sérieux (sinon ce ne sont généralement que des revendeurs)publient sur leur site des tableaux permettant de trouver la valeur optimum. Si vous ne cherchez pas à racler les derniers milliampères, pour un bloc de 12V, prenez 11V et de toutes façons arrêtez tout à 10V.

Intensité de décharge :


Il n'y a bien sur pas de minimum et le maximum est fonction de la capacité nominale de votre batterie et de l'autonomie que vous désirez avant d'atteindre la tension d'arrêt. Souvent les constructeurs donnent une valeur maximum en 10 secondes associée à une valeur de tension d'arrêt. Par exemple pour un batterie de 12V 7Ah, on peut tirer 50A pendant 10s pour une tension d'arrêt de 9.6V (1.6V/Elt.) C'est disons violent et peu recommandé.
Ne pas confondre cette valeur avec l'intensité instantanée de court-circuit qui pour la même batterie de 12V/7Ah est de l'ordre de 200A !! Pensez à toujours mettre un fusible surcalibré à raz des cosses, ça évite de faire fondre les fils en cas de problème sur le câblage entre la batterie et l'appareil consommateur.

Capacité restituée :


(Ajout de Erfred 03.01.08)
Les batteries au Plomb souffre d'un problème majeur qui est la perte de capacité en fonction du courant de décharge. En gros plus le courant fourni par la batterie est important, plus la capacité qu'elle sera capable de fournir sera faible. C'est principalement dû à la résistance interne de l'accu.
Ce phénomène est connu sous le nom d'effet Peukert.
Chaque batterie est caractérisée par un coeficiant "n" dit "coeficiant de Peukert" qui entre dans la formule Cp= I exp(n).t
La conséquence de ceci est la fourniture par le fabricant de l'accu, d'un faisceau de courbe ou l'un abaque décrivant la capacité restituée en fonction du courant de décharge.
La capacité indiquée d'une batterie n'est donc en aucun cas sa capacité réellement utilisable sans détérioration. Suivant le type de batteries, on pourra utiliser de 80% (batteries stationnaires) à 10% (batteries de démarrage) de cette capacité. Faites donc très attention lors de votre achat.

[ Page d'accueil ] [ Contact ] [ S'abonner ] [ S'inscrire ][ Vos coordonnées ] [ Mes pages perso ]