Bonjour, Vous
n'êtes pas enregistré.
Actuellement
4 Visiteurs
en ligne sur le site
18/10/2017 Le Plan Accueil | En pratique | Quelle techno choisir? |

Recherche dans ce site exclusivement
Contre les brevets logiciels soutenez la pétition.


Et pour la lutte contre les velléités des majors du CD et du DVD


Les téléchargements, c'est ici !

Pour naviguer libre GNU

FIREFOX & THUNDERBIRD Les nouveaux logiciels gratuits de Mozilla

Ni-Cd, Ni-MH, Plomb, Li-ion : QUELLE TECHNOLOGIE CHOISIR ?
Cette page ne permet pas encore la comparaison entre toutes les technologie. Elle n'est aujourd'hui que la recopie de celle de l'ancienne version du site et donc limitée aux technos Ni-Cd et Ni-MH.


Beaucoup se posent la question du choix entre
l'utilisation du NiCd ou celle du NiMH pour leurs accus.
Il faut savoir que ces deux technologies ont toutes les deux des avantages et des inconvénients.

Ces deux technologies fournissent des accus de 1,2V
qui se rechargent à courant constant.

Les + du NiMH par rapport au NiCd


- Tout d'abords l'environnement : Le NiMH (Nickel Hybride ou Nickel Hydrure Métallique suivant les appellations) ne contient pas de Cadmium hautement polluant.

- La Capacité : Pour un même volume un accu NiMH a environ (suivant les modèles) 40 % de capacité en plus qu'un accu NiCd.

- Les accus NiMH sont très peu sensibles à l'effet mémoire.

 




Les + du NiCd par rapport au NiMH

 

- Le NiCd supporte des pointes de courant en décharge très importantes jusqu'à 10 x In ce qui n'est pas possible avec du NiMH.

- Le NiCd supporte la surchage (à In/10) après la fin de charge, contrairement au NiMH qui est très sensible à ce niveau. Ceci est dû au fait que la réaction chimique de la charge est exothermique pour le NiMH alors qu'elle est endothermique pour le NiCd. La détection de fin de charge est donc très importante pour le NiMH sous peine de destruction partielle, donc : utilisation d'un chargeur intelligent ; alors que pour le NiCd on peut rester dans le "rustique".

- Le Ni-Cd présente une autodécharge naturelle beaucoup plus faible que le Ni-MH



La fin de charge

Comme vous pouvez le voir il y a une grande différence de valeur entre le -dV/dt (Delta Peak) du NiMH et celui du NiCd.

Valeurs moyennes : NiCd => -dV/dt = 15 à 20 mV ------ NiMH => -dV/dt = 5 à 10 mV

Pour le NiCd détection du changement de pente de la courbe. -dV/dt

Pour le NiMH deux cas de courant de charge se présentent :

Ic = In : Détection du changement de pente de la courbe -dV/dt.

Ic = In / 10 :détection du point d'inflexion de la courbe, ou du changement de pente de sa dérivée dV2/dt2.

 


Voilà pour les différences principales.
Donc en résumé, pour les applications demandant de l'autonomie et ne nécessitant pas d'appel de courant (Alim des émetteurs et récepteurs) je vous conseillerais le NiMH. Attention malgré tout celui ci nécessite un chargeur performant au niveau de la détection de fin de charge.
Pour les applications avec appel de courant (alim de moteurs), là le NiCd resterait le meilleur choix.



Vous constatez un oubli ou une erreur : Proposer une info pour compléter ou améliorer ce site.
[ Page d'accueil ] [ Contact ] [ S'abonner ] [ S'inscrire ]
[ Vos coordonnées ] [ Mes pages perso ]
© 1999 2006 Eric Fredon tous droits réservés